Transition spectaculaire du diesel vers l’essence pour le SUV le plus vendu en Belgique

  • Le Tucson reste le SUV le plus vendu en Belgique en 2017 avec 10.324 immatriculations
  • En 2017, 64% des Tucson vendus disposaient d’un moteur diesel
  • En 2018, pas moins de 75% des demandes d’offres pour un Tucson au Salon de l’Auto de Bruxelles concernent une version essence
  • Ce sont essentiellement les acheteurs particuliers qui tournent le dos au diesel

Lors des premiers jours du Salon de l’Auto de Bruxelles, Hyundai a noté certaines tendances très nettes. L’intérêt suscité par les SUV croît encore, ce qui n’est pas une surprise. Dans sa gamme, Hyundai compte 4 SUV différents. Au vu des offres réalisées sur le stand et dans le réseau Hyundai, l’attirance exercée par les SUV n’est pas prête de faiblir.

Plus de C-SUV que de B-SUV

Hyundai compte depuis longtemps dans sa gamme le SUV le plus vendu en Belgique. Le Tucson continue à mener le hit-parade des ventes de SUV avec 10.324 immatriculations en 2017 (Source : Febiac). La deuxième place est également occupée par un modèle du segment C-SUV. Le troisième SUV le plus vendu chez nous affiche des dimensions un peu plus compactes (B-SUV) :

  1. Hyundai Tucson : 10.324 immatriculations en 2017
  2. BMW X1 : 9.087
  3. Renault Captur : 8.732
  4. Peugeot 2008 : 8.256
  5. Peugeot 3008 : 7.498
  6. Nissan QashQai : 7.215
  7. VW Tiguan : 7.196
  8. Dacia Duster : 6.483
  9. Opel Mokka X : 6.313

Au Salon de l’Auto de Bruxelles, Hyundai a lancé son premier SUV du segment B, le Kona. Si ce SUV compact du segment B a directement suscité un intérêt très important, il apparaît pourtant que le Tucson, un modèle du segment C-SUV aux dimensions plus généreuses, continue à rencontrer un énorme succès : 65% des bons de commande pour un SUV concernent le Tucson.

Le diesel en recul

Le Kona est pour l’instant seulement disponible avec des moteurs à essence. Le Tucson propose les différents types de motorisation. Et c’est dans ce domaine que l’on note l’évolution la plus marquante : au niveau des ventes du Tucson, le diesel enregistre un recul net. En 2016 et 2017, 64% des Tucson étaient équipés d’une motorisation diesel. Cette année, les rôles semblent s’inverser. Pas moins de 75% des demandes d’offres de prix pour un Tucson concernent une version essence. Cette tendance se confirme au niveau des commandes effectives : pour l’instant, nous enregistrons pour les commandes effectives 42% de diesel et 58% d’essence. Ce chiffre peut cependant encore évoluer au fur et à mesure que les offres se transforment en commandes.

Et enfin, il ressort que ce sont essentiellement les acheteurs particuliers qui optent résolument pour les versions essence. Le Tucson est également un modèle populaire comme voiture de société. Et à ce niveau, les acheteurs préfèrent davantage le moteur 1.7 diesel, fiscalement avantageux, et une version à deux roues motrices. L’acheteur particulier fait donc un choix différent, qui se retrouve aussi au niveau des voitures classiques, où le diesel enregistre également un recul spectaculaire.